La prof de français qui me détestait mais qui m'adorait

Publié le par astheny

Tout cela s'est passé il y a bien longtemps... Oh oui, si longtemps...
J'étais en cinquième à l'époque. Ouep, au collège. Encore jeune, j'avais l'avenir devant moi, je n'étais pas cet être cynique et désabusé que vous connaissez (hmmm, peut-être que si en fait, je me souviens pas trop).

Ah, au fait, vous avez remarqué ma technique ? Comme j'ai rien à raconter, je ressors mes vieilles histoires de collège. C'est un peu pathétique, mais ça va, j'assume. 
Bon, reprenons.

Vous le savez, quand on est au collège, il y a toujours quelques profs dont on entend tout plein de rumeurs avant de les avoir. C'est un peu les profs de légende du collège, ceux dont les anciens se souviennent et parlent encore.
Et bien cette année, nous étions tombé sur l'une de ces légendes en la personne de notre prof de Français. Réputée super sévère, trop vache, à filer du 0 comme d'un rien, à filer des devoirs que même des troisièmes ils auraient du mal, etc.
Nous tremblions tous. Je crois que je flippais tellement que sur la fiche de renseignement qu'elle nous avait donné à remplir (comme tous les profs, toutes les années, depuis toujours), je m'étais planté et j'avais mis un faux numéro de téléphone.
(cela est peut-être du aussi au fait que l'année passée, en sixième donc, ma prof de Français avait appelé chez moi, je sais plus pourquoi, donc mon inconscient essayait sans doute de me protéger d'un nouveau truc comme ça).

Après quelques cours, je me suis rendu compte que j'avais raison d'avoir peur de cette prof de Français puisque, de toute évidence, elle me détestait. Je ne dis pas ça genre en fait, elle m'aimait pas trop... Non, elle me haïssait corps et âme, je veux dire VRAIMENT quoi. Et j'en ai eu plein de preuves.

Déjà, au deuxième cours, elle a viré le mec qui était à côté de moi pour le mettre ailleurs et moi tout seul. Bon ça ok, ça va. C'était un peu injustifié mais j'accepte.

Nous devions lire des livres, normal quoi. Un chapitre par semaine avec des questions sur le chapitre, toujours normal. Premières questions du premier chapitre du premier livre (Des souris et des hommes), qui va passer devant la classe toute entière pour répondre aux questions, en étant noté naturellement ?
Eeeeeet oui, c'est moi bien sûr. Et évidemment, elle m'allume la gueule, me fout une vieille note (10
- oui je me souviens de la note, ça m'a traumatisé - ce qui est pas terrible en cinquième, vous l'admettrez).
De toute l'année, et je le jure sur la tête du coffret de la saison 1 de Twin Peaks, de toute l'année y'a pas eu une seule autre personne interrogée sur ce genre de questions, ni noté, ni rien. Jamais.

Nous étions dans le rang pour aller faire la photo de classe (avec elle, donc oui, j'ai encore sa photo). Forcément, on attend donc on bavarde. Je sors jeséplukelle connerie à mon voisin et là, la prof, juste à côté de moi, me lance un gros regard dédaigneux de haut et me sort : "Et vous trouvez ça spirituel sans doute ?" avant de se casser plus loin.
Je suis resté mais bouche bée quoi.

J'ai jamais compris pourquoi elle me détestait. Elle faisait ça qu'avec moi en plus.
Et puis... Je saurais pas trop dater quand a eu lieu le changement. Et je ne saurais pas l'expliquer non plus, mais elle s'est mise à m'adorer.
Je suis véritablement passé du statut de souffre-douleur à celui de chouchou.

Par exemple, on avait une heure de perm' juste après son cours et elle nous a proposé de rester dans sa classe à moi et à 2-3 amis. Le cours suivant qu'elle faisait était avec des quatrièmes et c'était une dictée. Elle nous a proposé, à nous petits cinquièmes, de faire sa dictée pour quatrièmes (qui, si vous avez bien suivi, était au moins du niveau d'une dictée de Pivot là).
Elle a corrigé les notres rapidement à la fin du cours et a brandi la mienne, sans faute, pour foutre la honte aux quatrièmes, genre "Regardez, il est en cinquième et il a 20 alors que vous avez tous des sales notes !".
Trop la classe pour moi quoi (et je ne suis pas sûr de ce que j'avance, mais je pense qu'elle m'avait "oublié" des fautes).

On lisait l'Odyssée d'Ulysse aussi et elle nous avait demandé de tenir un petit carnet dans lequel nous devions faire une entrée pour chaque dieu de la mythologie qui était évoqué dans l'Odyssée, avec son domaine, son histoire et un dessin.
J'avais fait ça avec un copain de classe. On avait fait chacun notre carnet mais on lui a avait rendu grosso modo la même chose.
J'ai eu 20, il a eu 15.
La différence de 5 points était parfaitement injustifiable (sauf vraiment au niveau des dessins qui pouvaient différer, mais honnêtement, vu mes talents de dessinateur...)

Mais surtout, il y a THE histoire de ouf.
Au collège, on lisait aussi des pièces de théâtre et on devait apprendre des scènes pour les jouer devant les autres, ok ? Bon. Nous on devait apprendre et jouer plusieurs scènes du Bourgeois Gentilhomme.
Pour les deux premières scènes, tout allait bien, mais la troisième était une scène entre Monsieur et Madame Jourdain, la prof avait donc exigé que les mecs se mettent avec des meufs pour la jouer. C'était déjà bien la shame mais bon.
Je m'étais mis avec une copine, on avait appris la scène ensemble, bon. On passe en premier (normal...), la prof nous regarde en biais et elle nous sort : "Oui, c'est bien mais... Ce n'est pas parfait. Je pense que astheny serait mieux aveeeeeec... Déborah !".
Euuuuh wtf Madame ? C'est quoi ce plan là ? Vous cherchez quoi à part nous foutre la tehon à Déborah et à moi ? (parce que bon, les bonnes grosses vannes à propos du fait qu'on aille bien ensemble, on s'en est tapé pas mal après ça...)
Bref. Je repasse donc direct avec Déborah (mon ancienne partenaire étant refourguée avec l'ancien de Déborah, mais eux ils passent pas...) et là, la prof se pâme, s'exclame, trouve ça génial, on est les meilleurs acteurs qu'elle ait vu de sa vie, quel beau couple, etc.
Ca aurait pu s'arrêter là. Mais non.
A la fin de la séance suivante de passages sur cette scène, la prof sourit et nous dit : "Allez, je reverrai bien encore une fois astheny et Déborah quand même !" et bam, on repasse une fois de plus.
Elle nous a fait le coup à CHAQUE séance de notage sur les scènes, on a du se taper la scène au moins 10 fois sérieux (avec chaque fois des commentaires élogieux, etc)
Ca aurait pu s'arrêter là. Mais non.
La même année, on partait en classe de découverte en Bretagne. Les profs avaient organisé des activités diverses pour le soir et un soir... "Ah et si on faisait une soirée théatre d'impro ? Ouverte bien sûr par astheny et Déborah et leur fameuse scène !". Et on a du se la refaire, genre 2 mois après l'avoir apprise (et devant toutes les cinquièmes là)...

Et voilà, c'est un peu un des grands mystères de ma vie.
Pourquoi cette prof m'a-t-elle directement détesté puis m'a complètement adoré ?
Si vous êtes (étiez ?) prof de Français, que vous lisez ces lignes et que vous vous reconnaissez, répondez-moi s'il vous plait. Eclairez-moi parce que c'est une putain d'énigme.
(et au passage, je vous remercie, c'est vous qui m'avez fait aimer le Français en me chouchoutant sur une demi-année)

N'empêche que cette année de cinquième... WTF ?!! Quoi !

Publié dans WTF !!

Commenter cet article

camille 07/01/2010 21:51


ta prof de français sortait tout simplement avec ton père... au début, il l'a larguée, puis ils se sont remis ensemble.


Lili Kawaii 24/09/2007 20:44

C'est trèèèèès bizarre cette histoire... Tu l'as maraboutée en douce? Tu l'as revue depuis lors...? Lili K.

Pandora 24/09/2007 08:58

Peut être qu'elle s'est rendue compte qu'en te traumatisant, elle ferait pas de toi un bon élève, alors elle a tenté l'inverse ^^

Celui qui 22/09/2007 13:57

Ta prof devait être amoureuse de toi.. D'habitude c'est plutôt l'inverse.