Mais bien sûr...

Publié le par astheny

Etant donné que j'ai pas grand chose à faire avant ma rentrée (car non, vous ne rêvez pas, je suis encore en vacances), je mate des films et parfois, je n'arrive pas au bout.

Par exemple, ce soir, j'ai essayé de regarder "Jusqu'au bout du rêve" avec Kevin Costner. Je savais pas trop de quoi ça parlait donc je me suis vraiment lancé les yeux fermés. Je m'attendais à un truc un peu gnangnan mais regardable.

Le film se lance, Kevin Costner est un fermier avec une femme et une fille et alors qu'il est dans son champ, il se met à entendre une voix. Il n'y a personne et il est le seul à l'entendre, la voix est donc apparemment dans sa tête et lui dit quelque chose comme "si tu le bâtis, il viendra sûrement".
Rapidement, il comprend de quoi ça parle (je sais pas comment, mais Kevin Costner gèrerait trop les énigmes du Père Fourras) : il doit bâtir un terrain de Baseball pour faire revenir un joueur, 'Shoeless' Joe, qui a été exclu il y a longtemps (et qui est mort depuis).
Apparemment, ça a pas l'air de l'inquiéter (il est plutôt zen comme type), et il convainc  en deux minutes sa femme (qui n'a aucune volonté) que c'est trop son rêve de faire ça. Il rase donc une partie de son champ de maïs et pouf, il crée un terrain de baseball.
Le temps passe et un jour, 'Shoeless' Joe apparaît sur le terrain. Kevin Costner joue au baseball avec lui, pépère, puis le présente à sa famille. Mais, oh ! Comme c'est triste, Joe ne peut pas sortir du terrain de baseball ! Il disparait donc en promettant à la famille, toute contente, de revenir avec tous les autres joueurs exclus de son équipe.

Et là, j'ai arrêté le film.
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de merde sérieux ? Des joueurs de baseball fantômes qui reviennent sur un terrain de baseball construit par un fermier qui entend des voix ?
Je veux bien que le baseball soit une institution aux Etats Unis, mais là quand même...
(bon, si ça se trouve, le film devient génial ensuite mais dans ce cas, il est pas aidé par son début quoi)

Dans un tout autre genre, j'ai tenté "Inland Empire" récemment, le dernier David Lynch.

Bon ben j'aime bien David Lynch, mais là, j'ai pas tenu. Je me suis arrêté au bout d'une heure environ (sur les trois du film). Je sais pas ce qui est arrivé à Lynch, mais c'est filmé de façon TROP désagréable.
La caméra tremblotte tout le temps, la définition est un peu pourrie, ça devient flou de temps en temps (bon ça c'est normal mais c'est quand même pénible à mater)...

En plus, l'histoire m'a semblé un peu rengaine (enfin ce que j'en ai capté, c'est du Lynch quand même).
Une actrice un peu perdue entre fiction et réalité.
-> Ouais ok, on a déjà vu ça dans Mulholland Drive...
Une vieille femme mystérieuse qui a l'air affranchie des dimensions temporelles et spatiales
-> Comme le type à la caméra de Lost Highway ?
Enfin j'ai pas été emballé quoi.
J'ai pas trouvé ça aussi esthétique et onirique (voire cauchemardesque) que les autres trucs de Lynch. C'est juste bizarre et désagréable.

Voilà, c'était un super article "spoiler free" (vu que j'ai pas vu la fin des films), mais si vous les considérez comme des chefs d'oeuvre et que vous voulez les défendre, n'hésitez pas.

Commenter cet article

fabienne 14/05/2008 11:53

Je te remerci infiniment!!!! Grace a ton blog j'ai retrouver le nom de ce film que j'ai vu quand j avais 8 ans et que j avais t'en aimer... moi je l'ai trouvé absolument géniale car je suis une fan de Baseball mille merci...

Lili Kawaii 21/10/2007 19:09

Oh mais tu sembles avoir déniché une pépite avec "Jusqu'au bout du rêve"...! On fait un best of du PIRE?? ;)Quant à Inland Empire, je ne l'ai pas encore vu. Je crois que je devrai un peu me familiariser avec ses autres films avant de me plonger dans celui-là. Et pour revenir sur la magie de Google, c'est toujours surprenant de voir les stats... Dernièrement, j'ai vu que j'avais attiré quelqu'un qui cherchait "libertine docile" ou encore "araignée qui pue"... No Comment!Bonne semaine ;)Lili K.

amélie 20/10/2007 20:50

apparement ce film est une référence dans les série US. une référence de nullité souvent. mais apparement c'est la fin qui est vraiment interessante...

Celui qui. 04/10/2007 20:10

Non mais matte des films normaux aussi genre harry potter, james bond, ... Comme tout le monde quoi.