L'héritier des plus grands maîtres chinois

Publié le par astheny

*bruits d'os qui craquent*
Bon les filles, sur ce coup-là, je pense que vous pouvez passer votre chemin.
Parce que ouais, l'article d'aujourd'hui, il est que pour les mecs, les vrais. Oh que oui, ça va sentir le mâle, la testostérone va dégouliner sur le clavier, va y avoir des muscles et de la sueur...
C'pas pour les gonzesses ici (ce qui est un choix éditorial suicidaire si l'on regarde le pourcentage de demoiselles dans les commentaires).

Un sujet de mec donc, et pas n'importe lequel : aujourd'hui, je vais vous parler de Ken le Survivant (pas la trimbalette qui se tape Barbie).
Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, le pitch est super simple (et transpire de virilité) : on est dans un monde post-apocalyptique, les hommes ont perdu toute morale et s'entretuent pour des vivres ou de l'eau. Ken lui, il a encore de la morale et il pète la gueule de tous les méchants (ce qui représente environ 97% de la population de la Terre).

Cette série a fait parler d'elle pour deux raisons.
La première, c'est la polémique qui l'a entourée au moment de sa diffusion au Club Dorothée et qui critiquait la violence gratuite du dessin animé. Alors messieurs les ronds de cuir, figurez vous que ce n'est pas du tout gratuit comme violence puisque comme je l'ai dit juste au-dessus, les mecs qui se font massacrer par Ken sont méchants. Ensuite, forcément, vu que Ken est l'héritier de l'école Hokuto et que cette école de combat consiste à faire exploser les corps de ses adversaires de l'intérieur, ben ça tache un peu. Surtout que l'école rivale, le Nanto, ça consiste à découper ses adversaires en rondelles de saucisson.
La deuxième raison c'est toute la légende autour des doublages français. En fait, les mecs qui ont été chargés du doublage ont refusé de continuer à le faire parce qu'ils trouvaient la série trop violente et malsaine. Du coup ils ont imposé une condition : le fait de faire les doublages comme ils le voulaient.
Les mecs ont donc pu partir en freestyle pour doubler la série et ça a donné des répliques cultes du genre "les temps, comme les oeufs, sont durs", et tout un tas de blague sur les écoles Hokuto (à pain, à beurre, à viande, de cuisine...) et Nanto (de fourrure, de vison, ou tard...).

Voici un court extrait pour bien se rendre compte de ce que ça a donné dans la version française.
Pendant longtemps je me suis dit : "putaing mais quand même, les enfoirés, ils dénaturent l'oeuvre originale, quelle bande de batards". Dernièrement, je me suis mis à la lecture des mangas (desquels la série est adaptée) et un constat s'est imposé : les dialogues originaux (et tout le reste) sont pas beaucoup moins cons que ce que les doubleurs en ont fait et, du coup, le mythe s'effondre.

Quand j'étais en ce1 et que je faisais une rédaction, on m'avait appris qu'il fallait toujours penser à la fin de son histoire, de manière à ce que ça ne parte pas totalement en couilles. Ben l'auteur de Ken (Buronson il s'appelle), il a pas dû avoir les mêmes profs et du coup son scénario...
Prenons l'exemple de Julia. Julia, c'était la pineco de Ken, il la kiffait grave et au début du manga, il la croit morte. Il est tout dégoûté et il se balade de ville en ville et là, il rencontre une nana que c'est le sosie de Julia. Forcément, en tant que lecteur, on se pose des questions. Est-ce que c'est sa jumelle ? Est-ce que c'est Julia amnésique ? Est-ce que c'est la réincarnation de Julia ? Est-ce que c'est un clone ? Bon, je vous arrête tout de suite, on ne saura jamais pourquoi cette fille est le sosie de Julia et il faudra conclure à une coïncidence biologique (comme pour Ari Boulogne). A un moment, Ken apprend que non, Julia n'est pas du tout morte en fait, elle est retenue prisonnière de son vieil ami-ennemi Shin (un mec qui était aussi amoureux de Julia, comme la moitié des ennemis que Ken va combattre par la suite, l'autre moitié étant de la famille de Julia). Donc Ken y va, et paf ! Shin bute Julia devant les yeux de Ken (donc là, elle est morte à nouveau). Mais en fait non, une fois que Ken a défoncé la tronche de Shin, il se rend compte que c'était pas Julia, mais un mannequin (donc là Julia est ptet en vie finalement). Shin lui dit alors, juste avant de crever, que Julia s'est suicidée depuis longtemps en se balançant du haut du balcon (ah ben si, elle est morte en fait). Sauf que non, parce que plus tard on apprend qu'elle a été sauvée de sa chute par les protecteurs des étoiles du Nanto faisant elle-même partie des 6 généraux du Nanto. Donc elle est en vie mais quand Ken la retrouve, elle est super malade et finalement elle meurt de sa maladie.
Pfiou... Niveau rebondissements, c'est plus puissant que les Feux de l'amour là.

La famille de Ken, c'est aussi un sacré bordel. De base, on a juste Ken, donc là tout va bien. Rapidement, on apprend qu'il a un frère et finalement qu'il en a deux autres. Sauf qu'en fait non, c'est pas vraiment des frères, c'est juste 4 gamins qui ont été adoptés par le même père qui leur a enseigné à tous le Hokuto. Ah mais parmi ces 4 gamins, y'en a quand même deux qui étaient vraiment frères. Plus tard, on apprend que ces deux frères et Ken (mais pas le quatrième qui est tout naze) viennent tous de l'île des démons et là-bas Ken a un vrai frère et il y a aussi un troisième frère aux deux frères qui sont vraiment frères et qui sont juste frères d'adoption de Ken (bien qu'ils viennent du même pays).
D'ailleurs cette histoire d'île de laquelle vient l'école Hokuto, c'est étrange, puisque c'est censé être un kung fu chinois de base (et que l'île en question ça peut difficilement être la Chine).

Ce qui est vachement bien avec Ken le Surivant, c'est que ça dépeint une société où les femmes ont leur juste place. Citons Ken dans un dialogue qui caractérise bien cette vision progressiste de la femme : "Rentre donc Lin ! Rentre et fais des enfants avec l'homme que tu aimes."
Yéééé Ken, ça c'est parlé !
La Lin en question, c'est une gamine qui suit Ken au début et qui devient grande au fûr et à mesure de la série. Son rôle, c'est de se faire enlever tout le temps, par tous les bad guyz de la Terre et d'obliger Ken à venir la sauver. Rien que sur l'épisode de l'île des démons, elle se fait enlever au moins 7 fois par 7 gars différents (dont deux fois pour servir ouvertement de reproductrice). C'est impressionnant.
Sérieux Lin, faut trop que tu arrêtes de sortir de chez toi quoi.

Ces répétitions dans le scénario, ça ne concerne pas que Lin. Par exemple, le grand truc de l'auteur c'est de s'attaquer aux yeux. Je sais pas ce qu'il a contre les yeux, ptet qu'on se foutait de sa gueule quand il était petit parce qu'il portait des lunettes, ou je sais pas, mais il a gardé une putain de rancoeur.
Du coup, le frère de Ken est aveugle, y'a un mec qui va sacrifier ses yeux pour sauver Ken, un autre qui va s'arracher un oeil. Il y a un cheval borgne, il y a du poison pour rendre aveugle, il y a un gamin qui va perdre la vue à cause de la réverbération du soleil dans le désert, un autre par malnutrition. Il y a la soeur de l'un des combattant qui devient aveugle je sais plus pourquoi et Ken lui-même va être aveugle pendant un moment.
Je dois en oublier.
Franchement, c'est pas de l'acharnement ça ?

Mais là où le mythe s'effondre, c'est qu'alors qu'on peut penser que Ken, c'est la quintessence de la virilité, ben en réalité,  c'est super mièvre (mais vraiment super beaucoup hein).
Déjà, plus un mec chiale, plus il est balaise. Genre dans Ken, quand vous voyez un combattant avec des yeux tristes, ça veut dire que c'est un over-bourrin. Si il pleure, c'est le boss final local. Si jamais il est amoureux, alors là ça va vraiment chier. Et s'il a perdu celle qu'il aimait, vous pouvez vous considérer comme déjà mort (même s'il vous ne le savez pas encore).
Ca donne des dialogues surréalistes du genre "Je vais te terrasser avec le poing de l'amour !" ou autres "Enfoiré ! Tu m'as tué avec le poing de la compassion !".
Putain mais au secours quoi !

Allez, pour se faire plaisir, un autre extrait "incalculable".
Enfin voilà quoi.
Je dirais, pour conclure : lisez DBZ.

Commenter cet article

Dame G. 03/03/2007 16:41

Ken le survivant (l)__(l)La puissance incalculable !!Il y en a encore des tonnes, mais malheureusement j'ai oublié.Hu ^^

pikipoki 02/03/2007 22:14

Ah ah ! Excellent ça !Les paroles de Ken dans le deuxième extrait sont fabuleuses : "l'attaque de la grande ourse est d'une puissance incalculable. Moi-même j'ai du mal à la calculer." Ah ah ah aaarghh. Ils l'ont fait. houhou.... aïe. Aaah merci.

Grande Outre 02/03/2007 21:25

L'essence même de l'école hokutoàbeurre est de frapper son adversaire... ptain ils sont forts les doubleurs :D des petits comiques !Mais sinon pour moi c'est pas une découverte, le manga a des dialogues aussi pathétiques que le doublage VF. Avec des "tu vas mourir, car je suis le plus fort." et autre "par la puissance de l'attaque de la grande loutre !", bref, que du viril, miam.Ken, c'est mon héros :x