Le roi de la baston

Publié le par astheny

Pfff...
Franchement, je me fais violence pour écrire là. Déjà, over-blog rame bien à mort, que genre je suis sûr je vais cliquer sur "Mettre en ligne l'article" et ça va m'afficher une jolie page d'erreur, de délai dépassé, de timeout bidule ou autres.
Mais y'a pas que ça. Je l'avoue : en ce moment, je m'englue globalement dans une glandouille glaiseuse et c'est pas glorieux (ouais, l'allitération en gleu, vous la verrez pas souvent ailleurs, faut dire qu'elle est pas très glamour).

J'ai une bonne excuse : ça fait bien deux mois que j'ai pas cours.
Au départ, j'étais trop à fond dedans. je me levais tôt, mes journées étaient super remplies, je courais partout, je prenais les transports en commun en transportant partout mon matos de travail, j'avais plein de rendez-vous, parfois plusieurs par jour, j'étais un busyman quoi.
Maintenant, je lis mes mails en me disant "mouais, j'y répondrai plus tard", je me laisse aller à mater des films sur mon PC, j'ai des pensées du genre "boah, à quoi bon faire ça ?" et j'ai 0 inspi pour écrire sur ce blog.
D'ailleurs ce changement radical se voit sur mon super calendrier (des pompiers), qui est griffonné de partout sur la première moitié de Février et complètement vierge sur la seconde.
Ouais, je me transforme peu à peu en larve (suivant donc un processus inverse à celui de l'évolution).

Malgré tout, comme je l'ai dit, je me fais violence pour écrire un truc, mais je vais pas trop me fatiguer hein.
Tiens, je vais employer une vieille technique de sioux : coller une image trouvée sur un site genre labonnerigoladetropfunmarrante.com, faire trois commentaires dessus et profiter de la drolesquerie (ouais j'ai la flemme d'aller chercher le dico aussi) de la photo pour qu'elle rejaillise sur ce blog et donne l'illusion que je suis moi-même drôle (je suis vachement machiavélique).

(ouais en plus de ça, je la redimensionne même pas, comme une grosse feignasse de la life)

Partant du principe que cette photo n'est pas un odieux montage, je trouve qu'elle est excellente. Ce mec c'est la force de la baston incarnée, le type à qui tous les petits garçons veulent ressembler. Il fait remonter en moi de vibrants souvenirs de Dragon Ball Z et de Ken le Survivant. Le genre de gars qui se démonte pas, qui a pas froid aux yeux, qui fonce direct.
Un vrai mâle quoi.

Et forcément, je suis obligé d'idolâtrer cet homme, vu que moi, je suis faible.
Quand j'étais en primaire, qu'il y avait deux équipes (pour un sport quelconque) qui se formaient, avec les deux capitaines qui choisissaient tour à tour ceux qu'ils voulaient avec eux, devinez qui restait longtemps sur le banc ?
Au collège, je m'en suis sorti comme un lâche avec deux phrases honteuses : 1°/ "Il n'y a que la vérité qui blesse" et 2°/ "La violence est le dernier refuge de l'incompétence". Le principe est simple : vous balancez une grosse vanne sur un mec (de préférence qui parle de sa mère), s'il s'énerve vous lui sortez la phrase 1°/, s'il persiste vous balancez la 2°/. Là, le gars est tripeul KC et peut plus rien faire. Ca fonctionnait assez bien, mais ce n'était qu'un pis-aller pour masquer le fait que je suis un gros weak.

Quand je pense que je me suis jamais battu de ma vie. Je veux dire pour de vrai, une putain de baston bien violente et sanglante... Que dirait Tyler Durden de moi hein ? Franchement j'ai honte.

Ouep, pas de doute, ce mec sur la photo, c'est trop ma nouvelle idole.

Publié dans Reportages sur ma life

Commenter cet article

Dame G. 24/02/2007 10:15

J'aime beaucoup la petite lueur de désespoir dans les yeux du mec en train d'étouffer. Il a la tête à Chandler en plus.Quel homme, vraiment.

Oblivion 23/02/2007 23:14

le steak aux hormones, le matage de match de catch et de rambo XX sont autant de solutions à ta weakness, chuis sûre.