Encore un pour la route

Publié le par astheny

J'avais dit que je le ferai alors je le fais : aujourd'hui, je vais parler de l'alcool (celui qu'on boit, pas celui qu'on met sur les plaies sanguinolentes des petits garçons qui se sont pétés la gueule dans la cour de récré histoire de leur passer l'envie de faire les cons).

J'ai donc un aveu à faire : je ne bois pas d'alcool.
Enfin quand je dis que je ne bois pas d'alcool, c'est faux parce qu'il est concrètement impossible de ne pas boire d'alcool dès que l'on se retrouve en société. Ou alors, on a direct l'air suspect, ou impoli, voire les deux à la fois. C'est difficile de refuser du champagne sans avoir l'air de le snober par exemple. Et quand quelqu'un sort une bouteille avec la phrase mythique "On m'a offert ça, je sais pas ce que c'est...", tout le monde doit goûter pour donner son avis et on a l'air d'un con quand c'est notre tour. Pire, quand l'oncle Fernand concocte lui-même son alcool et qu'il est tout fier de le faire goûter, c'est pas facile d'y échapper (quand c'est du cidre, ça va, mais sinon... bonjour les dégâts). Et je ne parle même pas des soirées dans un bar...

Ne pas boire d'alcool vous classe aussitôt dans la catégorie des relous.
Et oui, vous êtes celui pour qui il faut se lever pour aller chercher la bouteille de coca au frigo parce qu'on ne boit pas quelque chose contenue dans le placard/coffre à alcools. Vous êtes celui dont il faut ranger le verre à apéro, la flûte de champagne, le verre à vin...
Et encore, ça, c'est quand on vous demande avant. Parce que forcément, il y a aussi des gens qui remplissent les verres avant et les distribue à toute la tablée. "Ah non, pas pour moi merci *gêne gêne*".

Vous entendez aussi des phrases rituelles et habituelles, du genre "Ah ? Tu ne bois pas encore d'alcool ?". Quoi ? Comment ça "pas encore" ? Tu crois que je suis pas fini parce que je me pochtronne pas la gueule, c'est ça ? Bordel.
Suite à ça, je voulais parler des blagounettes au sujet de l'infantilisme dans lequel on vous plonge quand vous ne buvez pas d'alcool, mais je préfère mettre le lien vers l'excellente bd sur laquelle j'aurais de toutes façons copié : Wopah.
(c'est en trois planches, donc il faut avancer avec les petites flêches pour tout lire)

*** Interlude ***

Vous remarquerez que je cite les sources plutôt que de copier comme un petit batard. Là normalement, on doit se dire que c'est bien, que le crime ne paie pas, que bien mal acquis ne profite jamais, que le fait de copier m'aurait amené plein d'ennuis et que j'ai bien eu raison de ne pas le faire. On pourrait dire ça ouais, mais ce serait méconnaître les réalités de la vie.
Prenons un cas d'école : Raphaël Mezrahi.

Pour ceux qui connaissent un peu le Petit Rapporteur, il est évident que Raphaël a tout pompé sur Pierre Desproges (mais genre vraiment tout quoi). Or, grâce à ça, il s'est fait connaître, il est devenu pote avec la famille Castaldi qui l'a initié à la Jet Set parisienne. Depuis, il se fait inviter dans toutes les soirées hype, genre organisées par des grandes marques de téléphonerie mobile (pas de marque, faut faire gaffe en ces temps de campagne présidentielle), il peut y bouffer gratos en discutant avec Gérard Jugnot, Lorant Deutsch et Frédéric Beigbeder et repartir avec en cadeau le dernier téléphone Motorola (hop, le CSA n'a rien vu).

Comme quoi, les proverbes de grand-mère et la morale, c'est vraiment de l'arnaque.

*** Fin de l'interlude ***

Reprenons sur l'alcool donc.
Pourquoi est-ce que je ne bois pas d'alcool ? C'est difficile à dire, je ne sais pas trop en fait. Il y a sans doute plusieurs raisons.
D'une part, je n'aime pas le goût de l'alcool. Bon, ça paraît super con comme raison étant donné le nombre impressionnant d'alcools différents qui existent, mais malgré tout c'est vrai. Je n'aime pas le vin rouge ou blanc, ni la bière, ni le champagne, ni la vodka, ni le whisky, ni tous les mélanges suspects qu'on a pu me faire goûter. Du coup, ça ne m'encourage pas à boire.
En plus de ça, j'aime assez garder un certain contrôle sur moi. Je me déteste quand je me laisse emporter et l'alcool favorise généralement ce genre de dérives regrettables.
Et puis bon, j'avais quand même un oncle alcoolique qui s'est pendu. Quelque part, ça a du me calmer.

Je ne bois pas d'alcool donc, voilà, je suis comme ça.
C'est con d'ailleurs, parce que l'alcool c'est carrément la classe. Il y a trop de situations que j'aimerais connaître et que je ne pourrai pas vivre à cause de ça.
Par exemple, attablé seul dans un bar, une bouteille sur la table et un verre à moitié vide devant soi (ah oui, le verre est à moitié vide chez moi, mais ça ne va pas vous étonner je pense) en train de noyer son chagrin dans l'alcool. Le pur style Bogart dans Casablanca, la classe ultime en quelque sorte, ben je peux pas le faire.
C'est un peu comme la cigarette d'ailleurs, je ne fume pas mais putain ce que c'est stylé de fumer. L'action de fumer, de porter la cigarette à ses lèvres, de souffler un long filet de fumée d'un air nonchalent, ça pète trop le staïle. D'ailleurs, tous les gens classes fument. Pour s'en convaincre, voici une image de l'homme le plus classe du monde (non, ce n'est pas Georges Abitbol).
J'avoue aussi que je n'ai jamais vécu de réveil sans me souvenir de ce qui s'est passé la veille, du genre : "Oulala, j'ai mal à la tête... Hmm, qu'est-ce que ce cône de signalisation fait dans mon lit ?". J'aimerais bien vivre ça une fois, comprendre ce que ça fait une vraie cuite de malade (oui, cela entre en contradiction avec ma volonté de garder le contrôle, mais les hommes sont faits de contradiction).

Handicap social, handicap de style, ne pas boire d'alcool est un poids avec lequel on doit vivre tous les jours. Et croyez-vous que des gens s'intéressent à nous ? Qu'on nous aide à supporter ça ? Que dalle.
Société de merde.

Bonus Track :
Hop, en bonus, voici l'interview de Françoise Sagan par Pierre Desproges pour bien se rendre compte que Raphael Mezrahi a tout pépom.
Si vous voulez voir une interview de Mezrahi pour comparer, suivez ce lien.

Publié dans Reportages sur ma life

Commenter cet article

La Ringarde qui kiffe les pintades 18/01/2007 23:07

Astheny, épouse moi sérieux ! [je rajoute Wesh et c'est bon, je deviens une pintade de la téci yo yo]Tu as écrit ce que je pensais :) oui enfin pensais, paske maintenant je bois (un chouia) en soirée. Mais avant c'était NO WAY parce que j'aime pas le gout de l'alcool, j'ai un foie tout moisi, et ifnir aux urgences pour une déspérado dégueulasse, je trouve ça limite. Alors j'avais droit à "non mais tu sais une bière ça engage à rien, ça met dans l'ambiance". L'ambiance de QUOI ? des soirées étudiantes ou ils se biturent la gueule jusqu'à plus savoir leur nom ? youpi j'aime le pathétisme, j'adhère.Donc bah maintenant je bois un peu, une bière (mais j'aime pas tellement), un peu de vodka (mais je trouve ça dégueulasse, faut pas chercher). J'aimerais bien connaître la vraie ivresse mais c'est comme la clope, j'aurais trop peur de tomber dedans.Et dès que t'as 3min viens avec moi devant le maire :p

Pandora 18/01/2007 19:01

Je rajouterais que je trouve ça pathétique d'avoir besoin de boire de l'alcool pour s'amuser. On peut trés bien faire sans!

Miladee 18/01/2007 15:52

En tant que non buveuse d'alcool, je t'envois toute ma solidarité. Je déteste les gens qui ont des préjugés de merde genre "ah tu bois pas.... tu dois t'ennuyer alors non ? " et qui me demande "mais t'as déjà fait des trucs un peu fous ? ""t'en a pas marre d'être sage ?"Pfffff...

Pandora 18/01/2007 09:33

Quelqu'un qui ne boit pas ne me choque pas du tout, au contraire, je comprend, puisque moi même j'ai détesté l'alcool pendant trés longtemps... Et encore, à ce niveau, je n'aime que la bière (jsuis nordiste, ça doit être pour ça), style Kro, 1664, Despé... J'aime bien aussi le champagne de temps en temps, mais j'en raffole pas.Braif, ce que je comprend pas, ce sont les gens qui trouvent bizarre qu'on n'aime pas l'alcool. Qu'est-ce que ça peut leur foutre?Ceci dit, c'est clair que j'ai trop le staïle une bière à la main, me manque plus que la cigarette et j'aurais la glamour attitude!

flower 18/01/2007 04:05

Comme je te comprends!
Ne pas boire d'alcool
c'est un acte volontaire
qui choque !
Hier soir encore
que je boive un perrier
à l'apéro c'était inadmissible!
et vive desproges!