Je suis un sale égoïste

Publié le par astheny

J'ai du mal à accepter que des gens meurent de froid et de faim en France, qui est censé être un pays riche. Je trouve que le partage des richesses est merdique, qu'il est difficile de croire que certains n'ont pas de logement alors que d'autres ont des appartement "tu peux faire du roller dedans" (pour citer Lofofora).
Mais alors pourquoi je ne passe pas mes soirées à faire du volontariat chez les Restos du Coeur ? Pourquoi est-ce que je n'ai pas manifesté mon soutien aux Enfants de Don Quichotte ? Pourquoi est-ce que je donne si rarement de l'argent aux mendiants dans la rue ?

Je pense que le capitalisme croissant et débridé va être source de catastrophes humaines et écologiques. Je vois l'Histoire actuelle comme une chute progressive où une poignée de la population ne pense qu'à s'enrichir aux dépents de la très grande majorité restante et de la planète.
Pour quelle étrange raison ne suis-je pas membre d'un quelconque organisme altermondialiste ou écologique ? Pourquoi ne suis-je pas inscrit chez Attac ?

Le racisme m'effraie et me laisse pantois. Comment des idées d'un autre siècle peuvent-elles avoir encore cours actuellement ? Je ne conçois pas qu'on soit assez con pour entretenir de telles pensées, ça me débecte.
N'ai-je pas oublié alors d'adhérer à un organisme anti-racisme ?

Les images de la malnutrition qui sévit en Afrique me sont insupportables. Et lorsque j'entends que les ressources produites actuellement permettraient de nourrir toute la planète, mais qu'elles ne servent qu'à pourrir les artères de certains Américains, je sers les poings.
Ne devrais-je pas être déjà parti de nombreuses fois dans des expéditions humanitaires ? Pourquoi n'ai-je jamais aidé à creuser un puit au Mali ? Pourquoi est-ce que je ne fais aucun don ?

L'éducation en France est mal foutue : elle reproduit les inégalités sociales qui existent à l'extérieur. Elle laisse des gens sur le bas côté qui n'ont plus aucune chance d'obtenir un emploi, qui n'ont plus de perspective d'avenir.
Qu'est-ce qui m'a empêché alors de devenir membre de l'AFEV ?

La condition des femmes est encore loin d'être égale à celle des hommes. Elles sont plus touchées par le chômage et les emplois précaires, elles touchent des salaires moins importants que ceux de leurs équivalents masculins, elles reçoivent des coups plus souvent qu'on ne le croit.
Et me voilà, sans aucun attachement à des organismes tels que Ni putes ni soumises ou tout autre mouvement targué de féministe. Pour quelle raison ?

Je suis vraiment un enfoiré d'égoïste de merde.

Commenter cet article

flower 17/01/2007 12:31

Avouer un défaut
c'est déjà le gommer!!!
Bravo de ta prise de conscience!

bidilove 17/01/2007 11:28

oh oh oh ne sois pas si dur avec toi même ! peut etre est ce un bon declic pour y remedier!

La Ringarde 15/01/2007 14:12

Ce n'est pas de l'égoïsme, enfin on ne peut pas appeler ça comme ça. C'est un peu différent. Personnellement je suis comme toi sur les points que tu as évoqué. Et tout pareil, je me sentais un peu mal de ne faire absolument rien, meme dans une moindre mesure, pour aider les gens ou améliorer une situation précise. Et puis bon finalement je me suis inscrite dans une association étudiante, à but humanitaire et social, et j'ai l'impression de faire des trucs utiles... On réunit des fonds pour envoyer du matos médical et scolaire dans des PED européens, on fait de la prévention, des journées solidaires pour mobiliser les gens sur tel ou tel sujet... Bref, ça m'aide autant que ça aide les gens. Tu peux toujours te renseigner, chercher sur le net ce que tu pourrais faire, pour une ou deux des causes que tu as déjà citées :-)