Le coupe-papier magique

Publié le par astheny

 
Récemment, j'ai lu pas mal de bd-blogs et je me suis rendu compte d'un truc dingue : c'est super efficace comme manière de raconter les choses.
Imaginons vous vous cognez le petit doigt de pied dans votre lit le matin (ça fait mal, hein ?). Ben si vous essayez de raconter ça avec du texte, ça va être tout plat, tout naze, tout pas drôle. Avec un bd-blog, ça devient tout de suite pittoresque et charmant. C'est magique.

Du coup je me suis dit : "hey ! been trying to meet you !"... Euh, non (il faut que j'arrête les Pixies (et il faut aussi que j'arrête de recycler mes propres blagues qui doivent même pas être de moi à l'origine)). Je me suis donc dit : "Hey ! Et si je faisais un bd-blog moi-aussi ?". Suivi de près par un douloureux retour à la réalité : "Je sais pas dessiner, donc en fait non".
Notez qu'il y a des gens qui ne savent pas dessiner mais qui tiennent quand même un bd-blog. Non, n'insistez pas, je ne les citerai pas. C'est trop dangereux. Ben oui, l'une des particularité des bd-blogueurs, c'est qu'ils se connaissent tous et qu'ils sortent en meutes (et qu'ils s'envoient sans arrêt des fleurs aussi, genre "t'es trop génial, je te kiffe, je suis une merde intersidérale à côté de toi"), alors si je m'attire les foudres de l'un d'eux, je vais tous me les taper sur le dos et ils me tireront dessus à boulets rouges (oui, cette blague a été longuement travaillée avant d'être écrite, et je n'ai même pas honte).

Et voilà d'où est venue mon idée du soir : faire un post bd-blog sans image. Oui, l'idée a l'air con comme ça. Et bon, soyons franc, elle l'est.
D'un autre côté, ça fait travailler l'imagination des lecteurs, chacun se représentera les situations à sa manière, ça personnalise un peu le blog pour chacun et tout...
Ouais bon ok, c'est une idée à la con.

Pour commencer, il faut un thème pour le post. Comme je l'ai dit plus haut, ça peut-être n'importe quoi. Limite, plus c'est commun, plus c'est mieux. Je ne vais pas faire genre le faux suspens puisque j'ai spoilé mon propre post en mettant un titre clair, je vais parler de mon coupe-papier qui est magique.

Vignette 1 : La présentation du sujet
texte : Un truc du genre "Je ne vous l'ai pas encore dit, mais j'ai un coupe-papier magique".
illustration : Là, il faut dessiner ledit coupe-papier et faire ressortir son côté magique de façon subtilement graphique. Par exemple, on peut lui coller un chapeau haut-de-forme de magicien et une cape noire fourrée de rouge. Quelques effets pyrotechniques comme de étincelles autour ou un tourbillon peuvent améliorer l'effet.

Vignette 2 : La première super blague pour mettre dans l'ambiance
texte : "De base, il se présente comme un truc petit et noir, à ne pas confondre avec Arnold."
illustration : Là, il faut caser une super caricature de Gary Coleman. Il est très important de montrer qu'on est capable de dessiner autre chose que des coupe-papiers quand on est bd-blogueur, parce que le but d'un bd-blog, c'est quand même de se vendre aux maisons d'édition. Le bd-blogueur extrêmement talentueux pourra tenter une illustration avec le bd-blogueur en train de tenir Gary Coleman par les pieds et d'ouvrir une lettre avec, mais c'est assez périlleux.
re-texte : Hop, une petite joke de bas de vignette pour faire genre : "C'est facile de les distinguer, mon coupe-papier  ne demande pas tout le temps : "Mais qu'est-ce que tu me wacontes là ?"".

Vignette 3 : Le début de l'intrigue
texte : "Mon coupe-papier est magique parce qu'il me suit partout..."
illustration : On voit le bd-blogueur devant son écran avec le coupe-papier bien en évidence sur l'image juste à côté de lui.

Vignette 4 : On retourne dans la rigolade
texte : Pas de texte ici, ça fait suite à la case précédente, on va juste montrer un autre endroit où le coupe-papier suit le bd-blogueur.
illustration : Là, il faut placer le bd-blogueur dans une sitation incongrue, genre sur ses toilettes (le bd-blogueur est un grand fan de toilettes) avec toujours le coupe-papier à ses côtés et bien en vue.

Vignette 5 : Encore plus loin dans la bonne rigolade
texte : idem qu'au-dessus, c'est la fin de la blague sur trois cases.
illustration : Cette fois, faut y aller carrément à fond dans la situation n'importe quoi, un truc complètement incroyable et loufoque. Par exemple, le bd-blogueur peut-être en train de combattre des extra-terrestres sur Vulcain avec son coupe-papier à ses côtés, ou être à Vulcania en train d'écouter un discours de Valéry Giscard d'Estaing acompagné de son coupe-papier, ou encore plus improbable, en train de signer pour une maison d'édition (attention, ceci est une blague de bd-blogueur sortie de son contexte et transposée dans un autre dans lequel elle n'est pas drôle, il faut donc remonter tous les degrés pour en saisir toute la saveur).

Vignette 6 : On redevient sérieux
texte : C'est la suite du texte de la vignette 3 "...sauf quand j'en ai besoin."
illustration : Il faut une situation où le bd-blogueur a besoin de son coupe-papier, par exemple il a une lettre à la main, il semble chercher autour de lui, et l'astuce c'est de ne pas dessiner le coupe-papier sur cette image.

Vignette 7 : Ca me saoule de mettre des titres aux vignettes en fait
texte : "Du coup, je suis obligé d'ouvrir toutes mes lettres à l'arrache."
illustration : Le bd-blogueur en train de s'énerver et de déchirer une enveloppe qui part en myriades de morceaux de papier.

Vignette 8 : Veuillez excuser cette interruption momentanée de l'inspiration de l'auteur (ceci est valable dans un contexte plus large que le titre de cette vignette d'ailleurs)
texte : "Quand même, parfois, je me demande où il est quand j'ai besoin de lui."
illustration : Une fois de plus, il faut du burlesque. Pourquoi pas le coupe-papier habillé en clubber dans une boîte à Ibiza ? Notez qu'on peut rajouter un jeu de mot bien moisi, par exemple le coupe-papier danse à côté d'une nana en lui criant à l'oreille : "Et il voudrait que je le suive à la lettre !" (oui, c'est minable).

Voilà.
Hm.
*touss touss*
Oui bon, c'était une tentative. Voilà, ça arrive. Je vous assure qu'avant d'écrire ça, quand je l'imaginais dans ma tête, c'était vraiment hilarant.

Bonus : Making off
Oui, ca devient comme les dvd, il y a des bonus maintenant. En fait, je vous ai menti. Malgré mon incompétence graphique, j'ai tout de même tenté de faire un vrai post
bd-blog avec des images et tout. Mais suite à mon premier essai de dessin (presenté ci-dessous), j'ai vite oublié cette idée saugrenue.



Je l'ai mis juste pour que vous puissiez vous moquer (oui, je trouvais que le reste n'était pas encore suffisant).

Publié dans Comme les zots

Commenter cet article

Miladee 14/01/2007 11:58

Je suis fan. Tu mérites ta place au prochain festival blog bédé !

astheny 14/01/2007 10:03

DiablePrada > Je connaissais le blog de Soph'. Par contre, je suis assez sceptique quant au principe du festival de Romans. J'ai un peu l'impression que les gens votent avueglément pour le blog qu'ils lisent régulièrement sans trop s'occuper de la qualité des autres. Du coup, le blog qui a 4 millions de lecteurs aura 3 millions de voix, et celui qui a 7 lecteurs aura 2,5 voix.Laura > Oui, je fais les anniversaires et les jours de fête. J'amène mon propre monocycle et mes balles de jongle, par contre, je demande à ce que les tartes à la crême soient préparées sur place.Pandora > Bien sûr que non ça ne me dérange pas. Et je prendrais bien une photo du coupe-papier pour montrer l'original, mais naturellement, puisque j'ai besoin de lui, il a disparu.Acet' > Merci bien.Laura 2 > C'est une promesse ou une menace ? :)

La ringarde 14/01/2007 00:47

Un jour, je t'épouserai, Astheny. Promis !

Acet' 14/01/2007 00:46

Oh mon Dieu c'est énorme. Le concept, l'histoire... Je suis fan.Chapeau l'artiste.

Pandora 13/01/2007 11:37

Je me suis permise de te mettre en lien, j'espère que ça ne te dérange pas ^^Ton coupe papier me fait plus penser à ... je sais pas en fait, mais pas à un coupe papier. Ceci dit, je ne critiquerais pas, je suis archi nulle en dessin!