Le journal du dimanche, il porte bien son nom

Publié le par astheny

Parfois, vous êtes en voiture, bien tranquille et paf, y'a un ouf guedin qui passe devant vous, vous coupe la route, grille un stop, explose une borne d'incendie, renverse une femme enceinte, provoque un accident avec une ambulance et va terminer sa course en défonçant la grille d'une maternelle. Et là, qu'est-ce que vous dites ? "Putain mais quel enculé de connard de fils de pute de merde !".
Ouais, bon ok, on peut dire ça. Mais si on est poli, qu'on aime les euphémismes et qu'on emploie des expressions légèrement désuètes, on dira : "Mildiou !  v'là bien un chauffeur du dimanche !", sous-entendu : "ce n'est pas un très bon conducteur".
Ben le Journal du Dimanche, c'est pareil.

Apparemment, c'est une tradition. A chaque fin d'année, il publie le classement des 50 personnalités les plus aimées des Français.
Mais avant d'aller plus loin, un peu de musique d'à propos :



Donc dans ce classement, on retrouve Zidane en tête. Jusque là, rien de très étonnant. Le foot règne en maître incontesté dans les préoccupations des Français et Zidane en est le roi. Bon joueur, beau gosse, charismatique, tout en restant humain et vulnérable. Y'a rien à dire.
En deuxième, Yannick Noah. Euh... Attendez, j'ai bien lu là ? La deuxième personnalité préférée des Français, ce serait Yannick Noah ? Perso, si on m'avait demandé de citer mes personnalités préférées, jamais j'aurais pensé à lui, et il arrive en seconde place ? Je veux dire... A part être un joueur de tennis moyen et un mauvais chanteur, il fait quoi ? Bon, bon, bon... Il est sympathique, ok, voyons la suite.
Nicolas Hulot en troisième place. Bon, pareil, c'est assez étrange mais pourquoi pas ? Il défend l'écologie et ça, ça paie bien en ce moment. Et puis Ushuaïa (à tes souhaits), c'était assez populaire comme émission.
Quatrième, Mimi Mathy. Mimi Mathy. Non, ce n'est pas une blague. Non mais arrêtez de me regarder avec cet air incrédule, je déconne pas. Putain, mais vérifiez si vous me croyez pas ! Mimi Mathy, sérieux... Pourquoi pas Marcel Béliveau ou Vanessa Demouy tant qu'on y est ? (oui, je considère que Mimi Mathy est un mix entre ces deux personnalités, elle a le charisme du premier et le talent de la seconde). Honnêtement, d'où elle sort ? Bon, découvrons le suivant...
Cinquième, Michel Sardou. C'est trop, je me meurs. Attendez, merde, Sardou ? On parle bien du même Sardou là ? Machoman-Sardou ? Pro-Colonies-Sardou ? Pro-Peine-De-Mort-Sardou ? Gros-Con-De-Droite-Sardou ? Ca déconne là quand même (je me demande si des fans de Sardou vont arriver ici via Google, ça serait drôle quand même).

J'arrête là la liste, vous avez compris le style. Dans le même style des gens qui craignent bien du boudin, on a Jean-Pierre Pernaut en seizième position, Patrick Poivre d'Arvor en vingt-deuxième, Laurent Gerra en trente-troisième, Patrick Sébastien en trente-huitième, Sarkozy en quarante-deuxième...
(cette distinction n'engage que moi)

A ce moment là, j'étais un peu sur le cul et je m'apprétais à pondre un article sous la catégorie WTF ?!!, en disant : "Mama mia, here I go again ! My my, how can I resist you ?"...
Euh, non. Faut vraiment que j'arrête Abba moi. En disant donc : "Mama mia, mais les Français sont-ils tous devenus des gros beaufs idolâtrant des gros beaufs ?".
Sauf que non, j'ai compris d'où venait l'arnaque. Du coup, je classe le post dans la catégorie "théories du professeur astheny" et je vous livre le secret. Et oui, c'est ça l'organisation scientifique des catégories, Taylor approuverait.
Mais avant ça, une page de publicité.

*Tadadada papapapaaaa*
Avez-vous déjà remarqué qu'en hiver, le Nutella devient dur comme le roc et que le simple fait de le tartiner devient une véritable lutte sans merci entre le pain, le couteau et vous ? Il s'ensuit des miettes de pain dans le pot de Nutella et un morceau de pain tellement ravagé qu'on dirait Bagdad (ou la gueule de Ribery, au choix).
Moi, quand j'ai ce problème, j'utilise la Nutellotte. La Nutellotte, c'est une bouillotte qui épouse parfaitement la forme de votre pot de Nutella et qui permet de réchauffer celui-ci afin qu'il retrouvre son fondant initial.
La Nutellotte existe en plusieurs modèles pour les différents formats de pots de Nutella.
La Nutellotte, en vente bientôt dans vos supermarchés.
*Papapapa tadadadaaaaaa*

Bon, reprenons.
On est d'accord, vous ne vous reconnaissez pas dans ce classement. Moi non plus. C'est qu'il doit y avoir un truc louche.
L'astuce donc, c'est de regarder les spécifications dudit sondage. L'échantillon représentatif de 1064 personnes n'est pas (trop) attaquable. On peut estimer qu'il est fait intelligemment, et que même s'il n'est pas vraiment représentatif, il est suffisamment indicatif pour vouloir dire quelque chose.
Par contre, qu'est-ce qu'on lit ensuite ? "
Dans une série de 52 noms, les interviewés ont eu à choisir, parmi celles qu’ils connaissent, les dix personnalités qui comptent le plus pour eux ou qu’ils aiment le mieux"
Une seconde, une liste de 52 personnes ? Ca veut dire qu'en gros, les gens avaient le choix entre les 50 que vous voyez là, plus deux qui sont hors classement (quel intérêt de s'arrêter à 50 du coup, c'est un mystère).

Et là, tout fait sens. Ce n'est pas les sondés qui répondent de la merde, c'est le sondage qui est pourri. Sérieusement, imaginons je suis sondé et je veux dire que mes personnalités préférées c'est, je sais pas moi, Gad Elmaleh, Emma de Caunes et Cédric Klapisch ? Ben je peux pas, je suis obligé de me conformer à l'état d'esprit de ceux qui ont fait le questionnaire et qui ont mis deux bons tiers de gens que je peux pas blairer (et qui sentent un peu le vieux, suffit de mater les chanteurs présents, que du qui passe chez Drucker).

Bref, comme disait Bourdieu, l'opinion publique n'existe pas (et oui, je suis culturé, attention). C'est pas l'avis des Français qu'on recueille là, c'est un compromis entre les sondés et les sondeurs, dans lequel le poids des sondeurs est bien plus fort.
Tout l'intérêt est donc de savoir comment cette fameuse liste de 52 personnalités a été faite. Mais ça, personne le dit. "Hey Jean-René, il me manque un nom de personnalité pour mon sondage, t'as une idée ? Dujardin ? Ok, banco !"
Voilà, quelque part, c'est rassurant, parce que les résultats étaient assez flippants quand même.

Commenter cet article

Melian 07/01/2007 14:24

Juste pour dire que je suis fan. Voilà. Ca, c'est fait.
Bourdieu et Taylor dans la même note, bravo ^^

La ringarde 05/01/2007 20:03

comme quoi, quand un journal te sort que machin est la personnalité préférée des Français... c'est à prendre avec des pincettes...En tout cas, c'est toujour sympa de te lire.Et si tu commercialises la nutellote, pense à moi.

Celebelda 05/01/2007 14:39

Bonne démonstration. M'enfin, les gens qu'on fait ce sondage, ils bosseraient pas pour TF1 ? De toute façon, les sondages ne correspondent que rarement à la réalité. (Et là, je peine à trouver un exemple de sondage vrai).
Au passage, la Nutellote m'intéresse, quand c'est qu'elle sort dans le commerce ?

Spicynico 05/01/2007 13:53

Bravo, belle démonstration.
Ce qui est inquiétant, c'est q'uen politique, c'est exactement la même chose. On te demande direct pourles sondages : entre ségo et sarko, vous choisissez qui ? Et hop, on fait croire à tout le monde que le deuxième tour, ça sera eux. L'opinion publique n'existe pas, mais la créer, c'est tout simple : et hop ! on te crée une Ségo ex nihilo.
C'est terrifiant. Mais tous nos sondages sont maintenant comme ça.