Ségoldorak

Publié le par astheny

Vite ! Vite ! Il faut s'inscrire ! Il faut s'inscrire ! Viiiiiiite !

Si vous êtes djeunz et que vous vous baladez dans des endroits de djeunz (par exemple à la fac ou au resto U), ça n'a pas pu échapper à votre oeil d'aigle, il y a plein de décorations de Noël new-age cette année. On a laissé tomber les guirlandes et autres boules multicolores et on leur a préférées des affiches qui rappellent qu'il faut s'inscrire. S'inscrire ! Oui ! Oui ! Il faut s'inscrire !
Mais s'inscrire à quoi ? S'inscrire où ? Qu'est-ce qui se passe ?
Qui me parle ?
Une petite vidéo pour mieux comprendre ?

Aaaaah... Ben quand Diam's me l'explique je comprends. Ok, s'inscrire sur les listes électorales pour voter, d'accord... Si Diam's le dit, c'est que ça doit être important en plus. Big up.
C'est ouf, cette année, j'ai l'impression que les gens se rendent compte que c'est ptet malin de rappeler que voter c'est important. On a l'impression de découvrir quelque chose, comme si c'était nouveau. "Hey les gars, voter, c'est quoi ce truc là ? Et si on faisait campagne pour ?". Mieux vaut tard que jamais hein... Comme quoi, il y a vraiment qu'avec des grandes claques dans la gueule qu'on apprend.

Ce qui est drôle avec cette vidéo, c'est qu'on a quand même l'impression qu'il manque quelque chose. Quand je l'ai regardée, à chaque intervenant, j'étais là : "Mais dis le ! Dis-le ! Puisque tu le penses ! Ca te brûle les lèvres !  Tout le monde le pense alors dites-le !".
Ben ouais, ils sont tous là à dire qu'il faut voter, que même si personne te représente, faut voter contre ceux qui te représentent pas, qu'il faut pas se laisser faire, mais ils oublient de dire ce qu'on peut largement lire entre les lignes de cette vidéo : "Va prendre ta carte pour empêcher Sarko (ou pire) d'être président." Jusqu'au bout j'ai attendu qu'il y en ait un qui lache le nom, mais ils ont du être coupés au montage. Donc je me trouve dans l'obligation de compléter le message.

Et ouais, une campagne pour aller voter, c'est bien, mais faut voir qui ça touche. Dans les gens qui votent pas, y'en a une partie qui sont complètement abandonnés par le pouvoir politique, qui se disent que voter ça sert à rien, que ça changera rien pour eux et parmi ces gens là, il y a, à mon avis, un bon vivier de lepenistes (le discours "gauche-droite, tous pourris", ça peut les toucher).
Donc prendre sa carte oui, mais si c'est pour voter Lepen, c'est ptet pas la peine (quel beau slogan).
Je suis assez inquiet à ce sujet en fait, voire carrément angoissé. Les instituts de sondage ont prouvé leur incapacité à mesurer le vote d'extrême droite, et j'ai pas l'impression que les chaînes de télé aient vraiment tiré leçon de 2002. Non mais sérieux, une émission de télé réalité avec des cambrioleurs qui sont filmés en direct en train de s'introduire dans des barraques... Les gens ne psychotaient pas encore assez sur "l'insécurité", les agressions et autres, faut en rajouter une couche... Et c'est marrant, qui c'est qui parle du nombre trop grand d'agressions, de vols, de viols ? Oui, oui, c'est Lepen. Bien joué M6, j'applaudis.

Bon, malgré tout, il y a quelques notes d'espoir.
Depuis quelques années, on considérait que la "jeunesse" n'en avait rien à battre de la politique. L'an dernier nous a prouvé que ce n'était pas le cas.
Entre certains qui ont allumé des bagnoles dans certaines banlieues pour mettre en lumière les petits problèmes qui touchent une partie de la population qu'on a parquée dans des tours, et d'autres qui ont joué au bras de fer avec le premier ministre pour retirer une loi toute droit tirée du manuel du bon néo-libéral, on a pu voir que la jeunesse est clairement politisée. Le problème, c'est que les hommes politiques, eux, n'étaient pas trop en adéquation avec cette jeunesse.
Les hommes politiques ont fait leur temps ? Alleluïa, voilà une femme.

Ségolène Go ! Rétrolaser en action !
Ségolène Go ! Va accomplir ta mission !
Dans l'infini...
Des galaxies...
Poursuis ta lutte infernale,
Du bien contre le mal !

Et oui, je l'avoue, je suis Ségoliste. Pas vraiment par choix, non... Plutôt par traumatisme.

Car oui, je suis un traumatisé. J'étais là en 2002, j'ai tout vu, tout vécu, et je m'en suis pas remis.
J'étais jeune et innocent à l'époque, je croyais que le principe des élections, c'était de voter pour le candidat qui représentait le mieux mes idées. Du coup, j'avais pris tous les petits programmes que j'avais reçus dans ma boîte au lettres, j'avais lu, j'avais viré ceux qui me plaisaient pas, et j'avais fait un choix parmi les deux-trois qui me restaient. C'est celui de Christiane Taubira qui avait gagné, et c'est son nom que j'ai porté aux urnes.
Résultat : 2,32%
A côté de ça, Jospin était évincé, Lepen était au second tour et j'étais dans la rue le premier mai pour raler contre un fait dont j'avais été, pour une part, responsable.

Ce jour-là j'ai compris. Le vote idéologique n'existe plus (si tant est qu'il ait jamais existé), il faut maintenant voter stratégique. Je veux dire... J'aimerais bien voter pour ces couillons de gauche antilibérale, mais ça va servir à quoi honnêtement ? Le fait est qu'ils n'ont aucune chance d'être au second tour (surtout s'ils sont incapables de présenter un(e) seul(e) candidat(e)) alors que Lepen, lui, il a les moyens d'y être. Je réfléchis pas plus loin que ça, ça me semble clair, je  vais voter Ségolène.
Parce que d'une part, elle peut empêcher Lepen d'être au second tour, et d'autre part, elle peut empêcher Sarkozy d'être élu.

Alors évidemment, ça me fait chier de voter Ségolène, je me sens pas vraiment représenté par elle, je sais que ça va être un gouvernement de centre-gauche molle (dans le moins pire des cas), mais bordel, c'est quand même mieux que Sarkozy ou Lepen.
Bon après, faudra ptet voir à changer des trucs histoire que les élections deviennent un lieu d'expression du peuple et pas une stratégie du moins pire. Faudrait peut-être faire intervenir ça dans les débats d'ailleurs.

Bon allez, moi aussi je vais m'y mettre : Voter c'est important, faites-le.
Pour ce faire, je ressors une vieille chanson de 1999 mais dont les paroles collent encore pas mal à l'actualité. Je doute que le message d'origine était un appel au vote, mais je suis sûr que Lofofora m'en voudrait pas de détourner un peu leur chanson et d'en travestir vaguement le sens (je vous préviendrai s'ils viennent me péter la gueule).



(je sais que la musique peut dissuader d'écouter, mais les paroles sont vraiment bien, ça s'applique à toute l'oeuvre de Lofofora d'ailleurs)

Commenter cet article

jess 20/12/2006 12:05

ça a donné une conscience politique à pas mal de jeunes.... "une seule idée pour plusieurs cerveau désolé mais ça ne vole pas haut", quand je vois cette vidéo, je trouve que Reno et ses paroles cible bien la mouvance actuelle malgré le décalage des années, les choses ne changent pas trop. En plus je les trouvent moyen crédibles tous ces jeunes sauvageons... c'est bien de voter, d'y aller , empècher le vilain nain d'avoir l'élysée, mais faudrait peut-être s'interesser à autre chose qu'au retour de Zidane les mecs, un peu de sérieux ....

Laura Ingalls 14/12/2006 19:02

Si Sarko passe je m'exile en Irlande. Ou dans un bunker en Corrèze, c'est moins loin.Je me dis que Royal peut pas être plus dangereuse que Sarko qui dit QUAND MEME qu'il faut céder un peu de liberté pour assurer la sécurité. Je trouve ça très révélateur. "faites moi confiance, mettez vos foutus droits de l'homme de côté, pendant que moi je nettoie la cité au karsher". Super rassurant ! Et puis un nabot pareil, président, ça serait une bonne grosse blague.

Spicynico 14/12/2006 18:35

C'est juste un peu con que dans le clip ils n'aient pas d'argument à part : allez votez, voilà.
Par contre, ne crois pas que l'autre cruche changera quoique ce soit ; et je trouve d'ailleurs que son discours populiste est au moins aussi dangereux que d'autres discours...
Mais quand arrêtera-t-on de nous bourrer le crâne pour nous faire croire qu'au second tour ce sera forcément Ségo-Sarko ? J'y crois de moins en moins...

Celebelda 14/12/2006 18:19

2002. J'étais en 3e. Pleine de jeunesse ^^
Le Pen est passé et j'ai menacé de fuguer en Angleterre.Le Pen est passé et ça a été  ma première grande conversation politique avec mes parents.
Puis tout le monde avait mal au c** de devoir voter pour Chirac. Surtout mes parents.
Et c'est là que je suis devenue cynique. ^^