Bus' stories : épisode 1

Publié le par astheny

Ce post est le premier d'une longue série que j'intitulerai, faute de créativité imaginative, Bus' Stories.

Car oui, je prends le bus tous les jours et même si personne ne vous le dit, il s'en passe des choses dans le bus. Alors évidemment, quand des jeunes gens en crament un de temps en temps, là, on en entend parler. Mais est-ce que la télévision rapporte le vrai quotidien du bus ? Ja-mais. C'est honteux, il faut remédier à ce vide médiatique et je me sens la fibre pour réparer cette injustice.

Alors, pourquoi le bus est-il intéressant ? (oui, je sais, l'intro est longue, mais j'essaie tant bien que mal de justifier les prochains posts qui vont venir sur ce thème minable)
C'est avant tout le choc des cultures. Le bus réunit plein de gens différents, qui ne se connaissent pas et qui sont obligés de cohabiter pour quelques dizaines de minutes.
Mais c'est aussi des bandes de jeunes qui s'affichent, des incidents de conduite, des gens bizarres, des divergences d'opinion, des conflits avec le chauffeur...

C'est justement ce dernier cas que je vais raconter aujourd'hui.
J'étais donc dans le bus, à quelques arrêts de chez moi et rien d'extraordinaire ne s'était encore passé. Je commençais à désespérer et à me dire que cette journée serait marquée par le sceau infâme de la monotonie (vous me dites si j'en fait trop, ok ?).
Quand soudain, le bus s'approcha d'un arrêt auprès duquel une femme siégeait, mais elle n'avait pas l'air de vouloir monter, donc le bus ralentit un peu pour la forme mais ne s'arréta pas. La femme se leva alors d'un bond, la colère était visible sur son regard et ses yeux lançaient des éclairs. Enfin... Sa colère fut surtout visible dans le grand coup de latte qu'elle balança sur le bus. Apparemment, elle voulait monter quand même.
Bon, le chauffeur s'arrêta, mais on sentait bien qu'il était pas content, d'autant que la femme entra en vociférant des insultes à son encontre. Elle allait pour s'assoir, quand le chauffeur, vicieux, lui lança "Et le ticket alors ?".
Hop, la femme revint vers le chauffeur, ouvrit son porte-monnaie et lui lança rageusement quelques pièces pour acheter le droit de voyager. Le chauffeur, toujours pas content, se sentit obligé de dire : "Hey, vous êtes pas obligée de me lancer votre argent comme ça !". Forcément, la madame, ça n'atténua pas sa rage montante et elle répliqua un cinglant "Vous avez votre argent ! Maintenant donnez moi mon billet !".
Comme vous pouvez l'imaginer, la situation avait ici atteint un point de non-retour. Tous les passagers attendaient la suite des évènements. Si le chauffeur donnait le ticket, la femme gagnait, mais pouvait-il l'expulser du bus pour autant ?
C'est là que le chauffeur fit ce que personne ne s'attendait à le voir faire. Il prit l'argent, ouvrit la porte de son bus, et le balança dehors : "Ben regardez ce que j'en fais de votre argent !". Et oui, tel Gainsbourg brûlant jadis un billet de 500 francs à la télé, ce chauffeur de bus jeta 1 euros 40 dans la rue, comme ça, sans scrupule. C'est un ouf ce mec !
Bon, du coup, la femme est allée s'assoir en disant qu'elle avait payé et que c'était pas son problème si le chauffeur avait pas voulu de son argent, on est reparti et je suis descendu à mon arrêt, laissant le bus s'éloigner vers de nouvelles aventures.

Et ouais, quand je vous disais qu'il se passait des trucs de folie.
D'autres histoires à venir, alors ne manquez pas l'épisode 2 de Bus' stories (à sortir je sais pas quand).

Publié dans Bus' stories

Commenter cet article