Dimanche soir

Publié le par astheny

Trois notes uniquement en octobre.
Oui, je sais, c'est lamentable, mais j'ai une excuse (enfin j'ai plein d'excuses, je suis genre le spécialiste pour trouver des excuses, d'ailleurs il est bien possible que les 10 prochaines notes auront comme sujet "excuse de pourquoi je poste peu").
Mon excuse, c'est que j'ai repris les cours.

(les plus perspicaces d'entre vous l'auront deviné au titre de cet article, il était destiné à être publié hier soir mais... j'ai pas eu la motivation, donc c'est un peu pourri mais voilà, je le poste ce soir)

Donc j'ai repris les cours et figurez-vous que, pour la première fois depuis pas mal de temps, des cours, j'en ai pas mal. Je m'étais habitué à un rythme assez pépère, l'an dernier je passais deux jours et demi par semaine à la fac, c'était pas trop tuant. Ben cette année, c'est parti pour les semaines de 5 jours quoi, puis des jours complets en plus, ça me choque trop.
Du coup, le soir, je rentre chez moi comme un vieil aigri tout vénère et fatigué d'avoir bossé toute la journée et d'avoir pris les transports en commun. J'ai trop pas envie de poster sur mon blog.
Mais bon, j'vais faire un effort.

Le truc de ouf, c'est que du coup, avec cet emploi du temps de folie, je retrouve le vieux sentiment des dimanche soirs qui m'avait quitté depuis la primaire.
Je me souviens, quand j'étais petit, le dimanche c'était un jour trop mitigé, où toutes les émotions se percutaient le long de la journée.
D'un côté, c'était férié, donc c'était plutôt cool. D'un autre côté, fallait quand même se taper les devoirs que j'avais, évidemment, pas fait la veille.
Le matin, c'était tranquille, y'avait les dessins animés à la télé et toute une journée à moi, mais à mesure que le jour avançait, y'avait la nostalgie du week end qui venait. Il allait falloir retourner en classe le lendemain.

Et venait le moment fatidique, le soir. Et surtout les dessins animés du dimanche soir sur FR3.
Je pense que les plus vieux (comme moi quoi) s'en souviennent avec une étrange émotion. D'un côté, c'était des dessins animés qu'on suivait, qu'on aimait mais d'un autre, ils étaient complètement marqués par le sceau fatidique de la fin du week end. Après eux, il fallait retourner en classe.
Du coup, je les regardais avec une certaine mélancolie qui m'est restée tant d'années plus tard. Je me souviens, les P'tits Malins, Cat's Eye, Moi Renart...

 
C'est trop bizarre comme ces dessins animés sont marqués pour moi alors que pour Ca Cartoon par exemple (qui passait le dimanche soir aussi), ça me le fait pas.
Je n'ai pas vraiment d'explication mais j'écoute les votres (peut-être parce que j'ai regardé Ca Cartoon plus longtemps).

Publié dans Reportages sur ma life

Commenter cet article

Dame G. 31/10/2007 10:15

Purée (l)__(l)RENAAAAAAART CHENAPAAAAAAAAN !!C'était pas le dimanche matin que ça passait ?Le dimanche soir était consacré à Ca Cartoon pour ma part, même si j'ai toujours détesté les Looney Tunes. Pis y'avait les Simpsons aussi avant ça.Pfeuyeu, sté bien quand on était pitis.